Our vocation and know-how:

Since creation in 1992, CEESAR has developed many skills for road safety improvement in its three operational teams.
Now, CEESAR is adapting its skills to new technologies, and CEESAR is ready to work on new issues to come.
Our willingness is to enlarge activities and methodologies, to protect human beings from all types of accidents, and to improve driving for a safe and clean mobility.

 

NOS COMPÉTENCES HISTORIQUES

  • Collecter sur le terrain les données d’accidentologie française avec codage
  • Rejouer les scénarios d’accident pour en identifier les causes
  • Vérifier l’efficacité réelle des dispositifs de protection des usagers de la route
  • Analyser les suites médicales des accidentés pour évaluer la gravité des lésions
  • Réaliser des études statistiques pour établir des liens de cause à effet
  • Établir des recommandations scientifiques pour limiter la mortalité routière
  • Réaliser des essais de biomécanique (chocs < 10 m/s) sur mannequins et SHPM*
  • Identifier et caractériser les lésions pour définir les seuils de tolérance physique
  • Traduire les seuils en critères à respecter sur les mannequins de choc automobile
  • Évaluer la biofidélité des mannequins et expérimentations pour guider leur évolution
  • Construire et animer des projets collaboratifs intégrant différents acteurs automobiles
  • Réaliser des expérimentations pour caractériser le comportement réflexe du conducteur
  • Évaluer l’efficacité de dispositifs visant à améliorer la réaction en situation d’urgence
  • Équiper des véhicules de dispositifs d’acquisition de données pour analyse

NOS COMPÉTENCES RÉCENTES

  • Rejouer les scénarios d’accident, évaluer l’efficacité statistique du freinage automatique
  • Construire une typologie des accidents à partir des situations à risque initiales
  • Identifier les situations à risque à partir d’enregistrements en conduite naturelle
  • Coder les situations à risque de façon à alimenter des scénarios de réalité virtuelle
  • Simuler expérimentalement des accidents piétons par utilisation de la pyrotechnie
  • Réaliser des expérimentations sur mannequins et SHPM* pour des chocs jusqu’à 30 m/s
  • Transposer des méthodologies de biomécanique automobile au domaine militaire
  • Contribuer au développement de standards d’évaluation de la dangerosité véhicule
  • Établir les critères à respecter par un mannequin pour représentativité de l’abdomen
  • Segmenter les scans de corps humain pour identifier la diversité des squelettes
  • Modifier un modèle numérique du corps humain pour l’adapter à une nouvelle position
  • Transposer sur modèle numérique les critères évitant d’engendrer des lésions graves
  • Concevoir des Systèmes d’Acquisition de Données (DAS) pour base de données massive
  • Développer l’outil logiciel permettant l’analyse multi-utilisateurs d’une base de données
  • Structurer une base de données de roulage pour la préparer à analyse par outils big data
  • Évaluer l’acceptabilité et le bon usage d’une technologie pour en garantir l’efficacité

NOS AMBITIONS POUR DEMAIN

  • Évaluer la protection passager en choc oblique avec modèle numérique du corps humain
  • Explorer l’usage du modèle numérique du corps pour d’autres domaines d’utilisation
  • Contribuer à l’établissement d’un référentiel d’évaluation d’impact sociétal des lésions
  • Établir un benchmark de situations à risque permettant de qualifier un pilotage véhicule
  • Évaluer l’efficacité de dispositifs d’aide à la conduite par réalité virtuelle
  • Identifier les mauvaises pratiques de conduite pénalisant les émissions réelles véhicules
  • Maitriser le risque biomécanique lié à l’utilisation collaborative de machines robotisées
  • Concevoir des substituts physiques avec capteurs permettant de qualifier des machines
  • Établir des critères de lésion correspondant à un accident de travail avec arrêt
  • Optimiser les dispositifs de protection des personnes à partir de critères biomécaniques
  • Qualifier les dispositifs amortisseurs de chute par expérimentation biomécanique
  • Établir les règles biomécaniques de construction de projectiles non létaux
  • Garantir la protection des personnes exposées à des risques balistiques
  • Adapter les normes au juste nécessaire en transport, cobotique, chute et balistique